l'aventure ensemble...
...ou quelques émotions à partager !


Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Mes amis

Album photos

Rubriques

Culture et tradition
Faune en tout genre
Paysages et flore
Sous la mer...
Vie quotidienne
Voyages...

Mes amis


Menu

Scden CGT Mayotte
Association Naturalistes de Mayotte
La cimade
RESF Mayotte


Moheli...

 

C'est parti pour un voyage en images à travers Mohéli, plus petite des quatre îles des Comores.

L'avion, petit mais costaud, attérit à Fomboni. L'aéroport est très sommaire, mais les passagers sont attendus avec le sourire. On est un peu surpris du montant des taxes annoncées : elles ont récemment augmenté fortement, nous n'en savions rien, curieux mais, allez tant pis, on a hâte de découvrir le pays.

 

 

 

 

Après un trajet cahotique en mini bus, nous arrivons à Itsamia. C'est ici que les tortues viennent pondre en masse. D'autres plages ont bien sûr leurs faveurs, mais celle-ci est très prisée. Les herbiers, la flore protectrice nécessaire à la nidification, l'absence de civilisation... sont autant de facteurs indispensables au bien être des tortues.

 

Nous logeons dans un bungalow retiré, au milieu des baobabs. Pas d'eau courante mais une vue exceptionnelle !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les maisons sont faites avec les matériaux locaux : bois, feuilles de palme, terre et même coraux...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village d'Itsamia est très pauvre. Ses habitants se sont réunis en association afin de partager les biens collectés et organiser différents services. Le tourisme est une source de revenus non négligeable... mais encore trop rare.

 

 

 

 

 

Voilà une habitante du bungalow. Terrible ! Heureusement elle n'a pas survécu à l'assaut de Serge. La chambre pour une nuit nous était réservée... J'ai constaté avec inquiétude que d'autres congénères sortaient à la tombée de la nuit. La moustiquaire a finalement suffi à rassurer mon esprit et aucune attaque ne fut engagée ! Vive l'aventure...

 

 

 

 

Soleil couchant, nous espérons voir une émergence de tortues... en vain. Nous assisterons à une ponte quelques heures plus tard, plusieurs tortues sont montées au cours de la soirée, nous avons eu l'embarras du choix !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balades, rencontres et découvertes des terres rythment nos journées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici notre carrosse, confort minimum mais véhicule très résistant !

 

 

 

 

Soirée anniversaire... à Nioumachoua, deuxième village de Mohéli. Les repas sont basiques, mais ce soir, nous avons un gâteau pour fêter l'événement !

 

 

 

 

En face de nos nouveaux bungalows, la vue est toujours aussi fabuleuse. Les enfants profitent des jeux locaux et font connaissance avec les écoliers qui viennent chaque jour sur la plage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Randonnée avec guides indispensables... Nous profitons d'une rencontre fortuite pour acheter des légumes frais. Au retour les  enfants sauvent un oisillon, toute une aventure ! Finalement, il retrouvera ses forces et sa liberté...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cuisine locale, au menu : langoustes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les clous de girofle, production importante de Mohéli, sèchent au soleil et font ressortir leur arôme...

 

 

 

Face à Nioumachoua, plusieurs îlots abritent des plages magnifiques. Des sentiers escarpés nous mènent ensuite à des points de vue incroyables. Au retour, nous nous régalons du poisson pêché dans la matinée, un délice ! Et tout se mange...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier lieu de vilégiature : Ouallah. Le cadre est toujours aussi splendide. De ce village, nous découvrons la forêt primaire, où de petites sangsues nous attendent... Elles sont inoffensives mais grimpent avec agilité le long de nos chaussures. Nous inspectons à tour de rôle nos guiboles, tout en traversant la végétation tropicale !
 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons la forêt et notre guide naturaliste passionnant, c'est le dernier jour sur Mohéli...

 

 

 

 

 

 

 

Revenir à Mayotte s'est avéré compliqué, l'avion qui devait nous ramener est parti avant l'heure, nous laissant bien démunis sur cette île isolée...

Heureusement, les habitants sont très serviables et nous avons, après une journée de recherche, trouvé un moyen de rentrer. C'est soulagés que nous avons embarqué de nuit sur le Tawakal, bateau de pêche brinquebalant... Après quinze heures de navigation, via Anjouan, nous avons rejoint Mayotte, épuisés. Ce dernier souvenir est désormais une anecdote amusante parmi toutes les images et émotions merveilleuses que nous portons en nous !

 

 

 

 

 

 

 


Publié à 19:28 le 20/11/2010 dans Voyages...
Ajouter un commentaire

Quelle aventure!!

Toujours là ce tee shirt vert!!??
Il vient d'Intermarché non?

Publié par cacahouette à 13:58, 22/11/2010

Lien
Page précédente
Page 16 sur 119